Texte , Maxime

Voici juste une petit histoire sans prétention que j’ai écrie un jour  mais je préfère la posté plutôt que sa traine sur mon bureau . En gros comme d’abitude , prépare tes lunettes anti-faute d’orthographe .

 

Je me rappelle l’avoir rencontré dans le fond d’un bar , un vendredi soir . Je m’y était rendu pour boire un verre après une semaine de travail , et elle était allongé les bras autour de la tête sur le comptoir . Après avoir bus plusieurs verre , je lui avais demandé pourquoi elle était dans un état pareil . Elle me répondis par une autre question , «  vous êtes vous déjà demandé combien de temps cela aller bien pouvoir continué ? » . Elle avais ensuit remis sa tête entre ses bras . J’avais décidé de lui offrir une tourné  , en lui disant que sa lui ferais du bien . Après plusieurs minute elle pris le grand verre posé devant elle est commença à boire . Puis à sont tour elle m’en offrit un et c’est comme sa que notre premier soirée commença . Nous avions parlé jusqu’à la fermeture du bar , en se racontent nos petite histoires . Elle disait s’appeler maxime , avoirs 28 ans , et travailler en temps que secrétaire . Avants de nous quitté nous avions échangé nos numéro .

Se fus elle à appeler la premier me proposant de sortir le soire . Nous sommes sortie nous amuser en ville , je n’avais jamais rencontrer une personne aussi énergique , elle avais ce petit grain de folie qui lui donnais un charme tout particulier . En passant devants une affiche publicitaire d’un concert un groupe de musique extrêmement , j’avais crier de vive voix , visiblement sous l’emprise de l’alcool , à quel point j’étais fans de cette formation . Elle avais répétais mes paroles , et nous en conclure que nous irions les voir ensemble . Voyants que la nuits était déjà bien avancé et que clairement nos visite de plusieurs bar avais laisser de séquelles , je lui avais proposé de venir chez moi . Elle avait accepté et nous étions rentré chez moi sans encombre . Elle arrivant chez moi elle avais repris cette tête triste quelle avais le jour de notre premier rencontre . Après avoir bu en grand ver d’eau elle s’était tourné vers moi et m’avais dis : « Je te remercie pour ton invitation mais je pence que je devrais rentré chez moi . » Après un petit débat elle me persuada de la laissé rentré chez elle seul .

Quelque jour plus tard , lors d’une de mes excursion en ville , je vis Maxime a l’accueil d’un grand hôtel . J’étais allais la saluer et lui demandé si elle était bien rentré sans encombre le soir dernier . La femme au comptoir me regarda pendant plusieurs second , visiblement surprise avants de me demandé si je ne m’étais pas trompé de personne . En regardent rapidement sur le petit badge qu’elle porté , pour remarque qu’elle s’appelait Aufelie Sepiten . Je me suis excusais en lui expliquant que je l’avais confondus avec une de mes amis .

Le soir même je reçu un appelle de Maxime qui me proposé de sortir .Lorsque je lui raconta ma mésaventure avais la femme de l’hôtel elle rigola beaucoup et repris un verre . Ce soire nous avions bu plus que de raison , et en sortant du bar elle s’écria en s’appuient sur moi «  j’habite juste à coté , viens! » . Nous nous sommes donc rendu a son appartement . Entrent dans son salon elle me tira par le colle et se sera contre moi , puis elle s’arrêta brusquement , besant a tête . «  Tu devrais peut être rentré chez toi , il commence a se faire tard . » Surpris par ce retournement de situation de je me suis exécuté doucement . Elle me raccompagna à la porte en titubant et au moment ou j’eus passé la porte elle me remercie pour cette « super soirée » en me faisant un grand souris , les yeux baigner de larme de fatigue .Lorsque elle eu refermé la port j’entendis comme un bruis sous contre la porte .

Arrivé au milieu de la semaine qui suivie je pris la décision de l’appelé pour lui proposé d’aller au concert du groupe que nous avions vu un soir . Au moment d’appeler , une femme décrocha et me fis vite comprendre que j’avais du me trompé de numéro .

Le lendemain Maxime me rappelât et nous nous somme mis d’accord pour aller voir le groupe ensemble . Lorsque je lui dis que je l’avais appelé la veille sur se numéro pour la joindre , elle m’expliqua que elle appelé depuis le numéro de sa sœur et se serais plus simple si c’était elle qui appeler .

Le jour du concert je me rendis au rendez-vous que nous nous étions .Ne la voyants pas arrivé je me rendis à sont appartement pour voir si tout aller a bien. Après avoirs donné quelque coup sec du dos de mon majeur contre la porte , une femme en tout point identique à Maxime , mais habillé de manière très propre m’ouvris . Je supposais que se devais être la sœur qui de surcroits devais être jumelle , que m’avais parlé Maxime «  Bonjours je viens cherché maxime , nous nous étions donné rendez-vous pour aller ensemble à un concert ensemble .»C’est pendant que la jeune femme dévisageais , je m’aperçus que c’était la femme que j’avais vu à l’hôtel . Elle me répondu que il n’y avais pas de Maxime à cette adresse et que j’avais du faire erreur , en fermant le porte sèchement devants mon nez .Je suis resté plusieurs minute face a cette porte avance d’être réveil par l’extinction automatique des lampes du couloirs . Je me serais donc trompé , après tout le soir dernier nous étions bien sous l’effet de l’alcool alors après tout il est bien possible que ma mémoire me joue des tours . J’eus juste le temps de traversé la rue que ,je vis Maxime sortir de la cage de son immeuble . Elle était comme d’habitude vêtue d’un gros Swift-capuche et d’un jeans . Elle avais accourue vert moi en s’excusant de son retard .

Le concert passa dans une ambiance incroyable . Sur la fin , dans un mouvement de foule elle tombas au sol et se blessa légèrement le nez . À la fin nous sommes aller lui mettre un pansement avant de la ramené chez elle .Exténuer par la soiré elle s’endormir dans le bus qui nous ramené . Je la porta jusqu’à sont appartement , arrivé devants la porte , je pris la clef qu’elle gardé dans sa poche et la rentra dans la serrure . J’eus un doute , me demandant si je ne me trompé pas une fois de plus puis après avoir constaté que le porte et la clef porter le nombre 11 , je tournai la clef qui ouvrir la porte . Je déposai Maxime dans sa chambre sur se qui semblais être son lit , exténue , je m’était allongé à mon tours sur le canapé de son salon.

Le matin je fus réveillé par le bruis de l’eau qui coulait dans une douche . Lorsque les l’eau cessa de coulais et que le bruis d’une porte se fis entendre , je m’était retourné en demandant si mon amis avait bien dormi . La femme qui ressemble comme deux goute d’eau a Maxime se saisie d’une de sa serviette pour ce cache la poitrine . «  Que faite vous chez moi ! Cette fois sa va trop loin j’appelle la police ! » Sur le coup je crus que j’avais a faire à la sœur de mon amis avants de remarqué une marque sur sont nez .J’eus tout le mal du monde à persuadé mon interlocutrice que tout ceci n’était qu’une énorme méprise .Après avoir était mis à la porte par la femme furieuse qui ne porte sur elle rien plus qu’une petite culotte et une serviette , je ne pus m’empêche de me demandé si elle ne se joué pas de moi .En partant j’avais regardé la porte une dernier fois pour y voir le nombre 11 peint en blanc .

Pendant prêt de deux semaines je n’eus pas de nouvelle de Maxime . Lorsqu’il m’arrivais de passé devants l’hôtel je voyais de temps en temps cette femme avec sont petit pansement sur le nez .

Puis un soire je reçu un SMS de Maxime me demandant de me rendre au bar de notre premier rencontre .

En arrivant au lieu dis je la vue sur la dernier table au fond de la salle . Elle était , comme lors de notre premier rencontre , affalé sur les table. Je m’était assit à la table, remarquant le verre déjà quasi vidé. Elle souleva légèrement sa tête pour me getter un rapide coup d’œil puis elle laissa retombé sa tête entre ses bras . «  C’est quoi la mort pour toi, sa ressemble a quoi ? » me demandât elle sens préambule . D’abord surpris je lui répondis que je n’en savais rien , je lui disais que j’imaginai ça comme une si on désormais pour ne jamais se réveillé . Après plusieurs minutes de silence elle marmonna d’entre ses bars «  Un dédoublement de la personnalité à été diagnostiquer chez Aufelie Sepiten » Je ne compris pas , tout d’abord pourquoi me disait-elle sa , je lui dis qu’elle pouvait contait sur moi si elle ou sa sœur avais besoin de quoique se sois . Elle fis entendre un petit rire avant de me dire « J’ai pas de sœur » Je la regardais perplexe , puis je compris « ne me dis pas que… » Elle releva la tête vers moi , laissant apparère son visage , les yeux prêt à pleurais , le nez orné d’un petit sparadrap . Je lui demandai spontanément pourquoi elle ne m’avait rien dis plutôt . Elle me dis que elle l’avait oublié et que dans tout les cas elle n’aurais su comment le dire , elle ne voulais pas perdre la seul personne qu’elle pouvais considère comme amie. « Et maintenant que tu sais sa tu dois me prendre pour une folle . » Je devais bien admettre que sont histoire paressais invraisemblable , mais je devais avoué que cela expliqué beaucoup de chose .

Elle m’expliqua quelle avais toujours coexisté avec Aufelie et que « Maxime » comme elle s’était baptisé , ne faisais surfasse que lorsque Aufélie était déprimé . Ainsi elle ne connaissais que la tristesse et la solitude , alors lorsque j’étais venus lui parlé , lui remonté le moral , elle découvrir un pend entier de la vie qu’elle ignoré . Elle a par la même occasion oublié Aufélie qui ne refaisais surface les matin pour vivre sa vie . Tout en parlant , des larmes commençait a roulé le long de ses joue . Elle raconta que depuis nos sortie bien arrosé , Aufélie était allée consulté , et qu’un traitement contre ses trouble lui avait été presse-cri. Elle me dis que plus le temps passé plus elle avais du mal a émergé , et que peux a peux maxime disparaissais . Elle me regarda ,ses yeux tremper de larme « Je veux pas mourir » Après plusieurs minutes a resté assis face à face dans le silence , elle se leva . « Merci pour tout » me dit-elle en sortant du bar . Je suis reste un certain temps devants les deux verres vides , me demandant que faire . Lorsque je sortie du bar en courant pour voir si je pouvais la rattrapé , je remarquais avec stupeur que j’étais resté seul pendant plus d’une demi-heurs .

Après ce soir , je me suis souvent demandais comment je pouvais aidé maxime . Les quelque fois ou j’eus le courage d’aller parlé à Aufélie , je me retrouvé bloquer , ne sachant quoi dire . Elle menacé de déposé plainte pour harcèlement . Ainsi je repris ma vie en oubliant peu a peu cette mésaventure .

Plusieurs moi après tout ceci , je m’étais rendue à ce bar , après une long semaine de travaille pour boire un vers avec mes collègues . Ils s’en allèrent tous vite et alors que j’allais m’apprêtais à partir a mon tours , une voix familière , un peu hésitant me dis « Laissez moi vous payais un vers , j’aimerais vous parlé si vous le voulez bien . »